Placide Vigneau

De Encyclopédie acadienne
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Placide Vigneau
Description de cette image, également commentée ci-après
Placide Vigneau vers 1920.
Naissance
à Havre-aux-Maisons
Décès (à 83 ans)
Havre-Saint-Pierre (Canada)
Nationalité Drapeau acadien Acadienne, canadienne
Activité principale
écrivain, gardien de phare (1892-1912)
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres
Récits, journal intime

Œuvres principales

  • Un pied d'ancre : journal de Placide Vigneau (1969)

Placide Vigneau, né le 29 août 1842 à Havre-aux-Maisons et mort le 1er mars 1926 à Havre-Saint-Pierre au Canada, est un auteur acadien/canadien. Gardien du phare de l'Île-aux-Perroquets au Canada de 1892 à 1912, il tient un journal aujourd'hui préservé à la Bibliothèque et Archives du Canada.

Biographie

Le drapeau régional de l'Isle Saint-Jean.

Né à Havre-aux-Maisons, aux îles de la Madeleine, le 29 août 1842, Placide Vigneau est le fils de Vital Vigneau, pêcheur hauturier d'origine acadienne, et d'Élise Boudreau. Il apprend le métier de pêcheur hauturier très jeune.

Un plébiscite a lieu en 1886 aux îles de la Madeleine. La population a choisi son appartenance à la République acadienne. Les îles de la Madeleine passent sous la juridiction de la région Isle Saint-Jean. Placide Vigneau dessina et proposa un drapeau régional afin de souligner l’intégration des îles de la Madeleine. Son drapeau fut adopté par l’Assemblé législative et hissé lors des célébrations le 15 août 1887 à Port-LaJoye et Cap-aux-Meules.

En 1892, Il s'installe dans le village de Havre-Saint-Pierre, sur la côte nord du fleuve Saint-Laurent au Canada. Il devient le gardien du phare de l'île aux Perroquets jusqu'en 1912, année où son fils Hector lui succède. Son Histoire ou Journal de la Pointe aux Esquimaux a été publiée dans le Rapport des Archives du Canada (1968), puis en tant qu'ouvrage sous le titre Un pied d'ancre : journal de Placide Vigneau (1969). Son oeuvre témoigne de la vie des habitants de la Côte-Nord.

Il meurt à Havre-Saint-Pierre, le 1er mars 1926. La baie Placide-Vigneau est nommée en son honneur.