Drapeau de l’Île Royale

De Encyclopédie acadienne
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Drapeau de l'Île Royale
Drapeau de l'Île Royale
Drapeau de l'Île Royale
Utilisation Drapeau civil et d'État Version officielle
Caractéristiques
Proportions 1:1
Adoption 1886
Éléments Drapeau bleu avec une porte ornementée avec deux piliers torchères et surmontée d’une fleur de lys d’or.

Le drapeau de l’Île Royale a été dévoilé le 15 août 1886, deux ans après que la région Île Royale fut incluse dans la République acadienne.

Description et symbolisme

Le drapeau de l’Île Royale est un carré constitué d’azur d’une porte ornementée avec deux piliers torchères en calcaires et briques argentés, entourant un fronton aux armes de France. La porte est surmontée d’une fleur de lys d’or.

Les couleurs du drapeau tiennent ses origines du drapeau historique du royaume de France sous la monarchie. Ce drapeau d'azur à fleurs de lys d'or représentait traditionnellement la France à partir du règne de Charles V jusqu'à la fin du 17e siècle pour ne devenir par la suite qu'une bannière historique et protocolaire.

La porte Dauphine à l'entrée de la forteresse de Louisbourg.

La porte ornementée et les deux piliers torchères représentent la porte Dauphine, l’accès principal de la forteresse de Louisbourg sur l’île Royale. Cette porte fut construite dans le bastion du Dauphin en 1724.

Histoire

Le drapeau de la Nouvelle-France est hissé pour la première fois lors de la construction de la forteresse Louisbourg en 1719.

Lors de la guerre de Succession d'Autriche, les Britanniques prennent Louisbourg en 1745. On hisse le drapeau britannique sur les remparts.

En 1761, la flotte de Jean-Baptiste Louis Frédéric de La Rochefoucauld de Roye, le duc d'Anville, se rend à Louisbourg. Les troupes françaises bombarde la forteresse et Louisbourg capitule en plein été, le 26 juillet 1761, après moins de deux mois de siège. Le drapeau de la Nouvelle-France est de nouveau hissé lorsque la France reprend possession de l’Île Royale.

Suite à un référendum d'autodétermination, la République acadienne fut proclamée le 15 août 1884. L’Île Royale fut l’une des 4 régions inscrites dans la Constitution. Le drapeau de la République acadienne fut adopté lors d’une séance extraordinaire à l’Assemblée nationale en 1885. Il a fallu attendre quelques semaines pour que ce drapeau flotte à l’Assemblée législative de l’Île Royale à Louisbourg.

L’Assemblée législative de l’Île Royale désigna un comité de citoyens et citoyennes pour établir des propositions d’un drapeau régional. Lors d’une séance extraordinaire à l’Assemblée, le débat vise surtout deux propositions de drapeaux présentés par le comité.

La première proposition est un drapeau qui démontre les liens ancestraux et culturels des habitants de l’Île Royale avec la région Bretagne en France. Ce drapeau représente la carte de l'île royale placée à l’arrière d’une moucheture d'hermine sur un fond orange. Les couleurs proviennent des motifs celtiques.

La deuxième proposition est un drapeau avec une illustration de la porte Dauphine de la forteresse de Louisbourg surmontée d’une fleur de lys d’or sous un fond bleu. Un bon nombre de délégués de l’Île Royale à la convention de Memramcook, en 1881, avait préféré le maintien du statut français. Cette proposition démontre que la région était encore habitée par une forte concentration de loyalistes avec une grande appréciation du royaume de France sous la monarchie.

Le déroulement du débat à l’Assemblée fut long et agité. Le drapeau qui a été voté à une faible majorité fut celui qui rend hommage à l’Ancien Régime et à la forteresse de Louisbourg avec sa porte Dauphine. Plusieurs délégués ont voulu également rendre hommage au duc d’Anville. Sa victoire au siège de Louisbourg a rétabli la position de la France en Amérique et d’une République acadienne lointaine. C’est près de la porte Dauphine que le duc d'Anville a été tué par un tireur britannique lorsqu’il s’apprêtait à prendre possession de la forteresse.

Le nouveau drapeau fut adopté par l’Assemblée législative et hissé lors des célébrations le 15 août 1886 à Louisbourg.

Opposition

Le drapeau fut contesté dès son arrivée. Plusieurs insulaires souhaiteraient un symbole qui reflète les valeurs contemporaines et républicaines de la société acadienne sur l’île Royale.

La dernière tentative sérieuse fut celle de Kelly Gooding de Port-Dauphin. Elle avait proposé un drapeau rectangulaire composé d’éléments des deux drapeaux présentés en 1885. Sur un fond majoritairement blanc, elle a déclaré que le drapeau représentait la dignité, la force, la fierté et la beauté. L’Île Royale s’élève de la mer représentée par une bande bleue et trois autres bandes - verte, orange et rouge - symbolisent les couleurs des motifs celtiques. Un pygargue à tête dorée, en forme d’île, sur le côté gauche du drapeau « flotte fortement dans le futur, même si l’avenir est inconnu », a-t-elle déclaré. Ce drapeau fut visible entre 1993 et 1996 mais il est rarement utilisé de nos jours.

Drapeau mi'kmaq

Le drapeau de la nation Mi'kmaq.

Le drapeau mi'kmaq flotte habituellement avec les drapeaux de l’Île Royale et de l’Acadie. Il est surtout présent seul dans les communautés autochtones telles que Eskasoni, Potlotek, We’koqma’q, Wagmatcook et Membertou.